Les Enfants terribles: le palmarès

Le Festival Les Enfants terribles 2019 a livré tous ses verdicts. Deux films : « Homesick » et « La vie de château » trustent les prix et les mentions. « Homesick », film franco-japonais de Koya Amura a remporté le Prix 6néma, le Prix du Jury jeune et le Prix du Jury public. « La Vie de château », film d’animation français de Clémence Madeleine Pedrillat et Nathaniel H’limi, enlève le Coup de coeur 6néma, les mentions du Jury jeune et du Jury public.


Le Prix de La Trois, la 3ème chaîne de la RTBF, récompense le film belge « I Was still there when you left me » de Marie Mc Court.
Il y avait aussi un Jury Presse dont je faisais partie, avec mon confrère Stanislas Ide, nous avons attribué le Prix de la Critique au film belge « Provence » de Kato De Boeck. Provence est un film flamand récompensé par un Bruxellois et un Liégeois dans un Festival en Wallonie. Un joli pied de nez aux politiciens qui s’échinent à séparer la Belgique.
Le Jury officiel a pris, lui, une autre direction. Dans la compétition nationale, il a donné une mention au film d’animation belge « Saigon sur Marne » de Aude Ha Leplège et le Prix à « Le Dragon à deux têtes » de Páris Cannes. Dans la compétition internationale, « Brazil », film français de Mathilde Elu, a une mention et le Prix du Jury officiel va au film espagnol « Los seis grados de libertad » de Sergio H. Martin.
Pour terminer, je vais vous parler du Coup de coeur 6néma, j’ai décidé de récompenser « La vie de Château », un film d’animation alors que je ne suis pas très fan de ce type de cinéma, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Le Prix 6néma, je l’ai attribué à « Homesick » parce qu’il y a une belle relation père-fils.